Vous raconte !

philippe dubois

À l’origine : Philippe Dubois

Avant j’étais heureux et … cravaté, mais parfois un peu bridé dans ma créativité et ma vie professionnelle (35 ans au service de la restauration gastronomique et de l’hôtellerie de luxe).

Je commence ma carrière auprès de Micheline Coat alors propriétaire du restaurant étoilé Michelin La cantine des Gourmets qui me propose la direction du lieu. Puis s’ensuit une rencontre déterminante, celle de Françoise et Marc Meneau, propriétaires du prestigieux établissement l’Esperance à Vézelay (Bourgogne) dont je deviens un très proche collaborateur.

De retour à Paris, j’entre dans le Groupe Warwick en tant que numéro 2 de l’hôtel Westminster rue de la Paix. En parallèle, je me vois confier la restauration de l’autre hôtel parisien du même groupe, le Warwick sur les Champs Elysées. Dans la mouvance des bistrots de chefs étoilés, j’innove en créant le premier restaurant ouvert deux jours par semaine, Le Petit Céladon et son concept « bistronomique ».

En 2006, j’ouvre Les Salons 113 au cœur du 7e arrondissement de Paris. Un lieu de réception exclusif pour grand public et sociétés soucieuses de cultiver un certain art de vivre. Parallèlement je lance Autour d’une table, traiteur événementiel, entre tradition et modernité.

 

Mais ça c’était avant !

 

Ma seconde vie a débuté en 2014, avec Les Bocaux Repas de Philippe Dubois, une  aventure entrepreneuriale passionnante et « éco-créative ». Elle se poursuit aujourd’hui avec Monsieur Ticicote.

L’Engagement !

Nous croyons au durable dans la relation humaine(fournisseurs, clients et collaborateurs),
Nous croyons au durable de notre développement,
Nous croyons au développement durable de notre planète,
Et parce qu’il ne suffit pas d’y croire nous y œuvrons concrètement.

Découvrir nos engagements >>

Monsieur Ticicote

Je cheminais depuis de longs mois autour d’un projet, proposer « Du beau, du bon, du bocal »; Il restait à trouver le nom de la marque.

Rien de mieux parfois que de prendre de la distance pour laisser décanter les idées.

Lors d’un voyage en famille à Delhi, une immense coupure d’électricité  plongea le nord de l’Inde dans le noir mais nous éclaira sur le nom de la marque !

Grace au groupe électrogène de l’hôtel, nous décidions d’allumer la télévision pour tomber sur un film iconoclaste, sorte de road movie poétique à l’accent québécois. Le personnage principal, repenti en fuite, expliquait à son enfant la vérité sur sa vie. Il parlait à « son p’tit cicote ».

Sans explication, la simple évocation de ce nom coulait comme une évidence.

« Nommer, c’est faire exister ». Dès notre retour le projet était lancé.

C’est ce P’tit cicote, qui incarnera dès le printemps 2014 celui qui livre et vend les Bocaux Repas de Philippe Dubois à bord de son  estafette itinérante. Une cuisine « frais maison » inventive et fine proposée dans des zones de bureaux où le sandwich est roi.

Aujourd’hui, le P’tit cicote a bien grandi et c’est tout naturellement Monsieur Ticicote qui incarne désormais la suite de l’aventure joyeuse et gustative des Bocaux Repas de Philippe Dubois.

L’estafette désormais remisée pour une retraite bien méritée à 50 ans, c’est désormais notre camion réfrigéré qui livre les épiceries fines, restaurants,  théâtres,  hôtels  ou encore entreprises qui nous ouvrent leur portes.